Informations aux proches

Votre proche est admis en médecine  intensive réanimation

Lors de l’arrivée de votre proche en soins critiques, une équipe spécialisée (médecins, infirmiers, aides-soignants), réalise les soins et actes nécessaires à sa prise en charge.

Cette étape prend du temps, vous devez patienter en salle d’attente. Un premier entretien va être réalisé entre vous et l’équipe soignante. Nous vous expliquerons l’état de santé de votre proche, sa prise en charge, ainsi que le fonctionnement du service.

Il est souvent important pour le moral des personnes hospitalisées qu’elles se sentent accompagnées et soutenues par leurs proches dans leurs démarches de santé.

C’est pourquoi les visites sont autorisées :

  • de 13 h à 14 h et de 19h à 21h en réanimation.
  • de 13 h à 20 h en unité de soins continus.

En dehors du jour d’admission, l’équipe médicale et paramédicale vous informera régulièrement de l’évolution quotidienne, de préférence lors des heures de visite.

Afin d’éviter les informations redondantes, dans une situation parfois critique et changeante, les informations sont en général délivrées en priorité à une seule personne qui est la personne de confiance

De plus votre proche, en soins critiques peut ne pas être en état de d’exprimer sa volonté. Votre rôle en tant que proche est donc essentiel. Vous apportez le soutien nécessaire auprès de votre parent hospitalisé dans cette situation critique transitoire, et faites le lien entre le malade hospitalisé et l’équipe médicale et paramédicale.

Nous vous invitons à lire la charte du patient hospitalisé

Le fonctionnement du service de médecine intensive réanimation

L’hospitalisation en médecine intensive réanimation peut être traumatisante pour les visiteurs du fait de la gravité de la situation, et de l’environnement technique : multiples tuyaux et machines de suppléance des organes vitaux. L’équipe de réanimation, ainsi qu’une psychologue, est à votre service pour vous soutenir dans cette situation, et vous apporter toute l’aide et toutes les informations nécessaires à votre compréhension, et à l’acceptation de cette circonstance de vie particulière de votre proche. C’est aussi pour cette raison que les enfants ne sont pas admis dans le service.

Votre proche est muni d'un équipement qui peut être impressionnant, bruyant mais nécessaire. Ces appareils sont amenés à sonner. Si une alarme se déclenche, elle est aussitôt analysée par le personnel soignant qui prendra la une mesure appropriée.

Du fait de l'état de santé de votre proche, son état de conscience peut être altéré : inconfort, somnolence, agressivité, agitation, coma... Pour assurer sa protection nous pouvons être amenés à lui attacher les mains (cela évite qu'il ne s'arrache accidentellement des sondes ou matériels vitaux). Son apparence change, ceci ne doit pas vous empêcher de vous approcher de lui, de lui parler, de lui prendre la main, de le toucher.