Chirurgie viscérale et gynécologique

  • Imprimer
  • Tweet
Chirurgie viscérale et gynécologique

Le service est certifié pour la prise en charge du cancer du sein et du cancer pelvien

  • 2 800 interventions réalisées par an

Il prend en charge de façon pluridisciplinaire les pathologies de la femme par une même équipe médicale, radiologique et chirurgicale.

Hautement expérimentée (chirurgie viscérale et gynécologique dans le domaine de la cancérologie et de la statique pelvienne depuis 30 ans) l'équipe collabore aussi étroitement avec les urologues et proctologues de l"établissement  pour une prise en charge globale des troubles de la statique pelvienne et des incontinences urinaires.

Le service est expert en chirurgie coelioscopique et robot assistée multibras et monotrocart (robot Da Vinci Si de dernière génération).

  • Cancers pelviens (ovaire, col utérin, endomètre, vulve).
  • Cancer du sein (diagnostic, chirurgie simple, chirurgie oncoplastique et chirurgie reconstructrice).
  • Troubles de la statique pelvienne (prolapsus) et incontinence urinaire
  • Pathologies utéro-annexielles bénignes (endométriose, kystes ovariens, fibromes utérins)
  • Chirurgie de l’infertilité
  • Incontinence anale, réparation sphinctérienne et périnéale. Ce service fait partie du pôle plancher pelvien.

[Dossier : La cancérologie au Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon]

Les différents types de chirurgie en gynécologie

Chirurgie ouverte : laparotomie

La laparotomie est la voie d’abord classique, elle conserve à l’heure actuelle de nombreuses indications du fait de la taille de la pièce opératoire ou du type de pathologie (exemple cancer de l’ovaire étendu). Il faut compter un minimum de 4 jours d’hospitalisation en post opératoire.

Cette chirurgie contre indique la pratique d’un sport pendant un minimum d’un mois afin d’éviter le risque d’éventration.

Chirurgie coelioscopique

Elle consiste à opérer par vidéochirurgie. On introduit dans l’abdomen distendu par du gaz, une caméra ainsi que 2 ou 3 instruments par des orifices cutanés de 5 à 10 mm.

Les pièces opératoires sont ensuite extraites par l’un des orifices cutanés  après ponction s’il s’agit d’un kyste liquidien ou morcellation s’il s’agit d’un fibrome ou de l’utérus. L’utérus peut également être retiré par les voies naturelles.

Cette chirurgie peut également dans certaines indications être réalisée en single port en utilisant un seul trocart permettant d’améliorer le résultat esthétique. 

La durée d’hospitalisation post opératoire varie, selon le type de chirurgie de 1 à 4 jours.

Chirurgie par voie vaginale

La chirurgie vaginale est réservée à la chirurgie du prolapsus et à l’hystérectomie (ablation de l’utérus). Elle permet d’éviter des cicatrices visibles et l’ensemble des complications liées à l’ouverture du ventre. Néanmoins la réalisation d’une hysterectomie par voie naturelle  nécessite le plus souvent d’avoir déjà accouché, et peut ne pas être réalisable en cas d’utérus trop volumineux. On préférera dans ce cas la voie coelioscopique ou en cas de très volumineux utérus, une laparotomie.

Chirurgie avec assitance robotique

La chirurgie robotique correspond à une chirurgie coelioscopique robot-assistée. L’intervention débute comme une coelioscopie classique puis les instruments sont reliés au robot qui sera piloté par le chirurgien installé dans la console qui se situe dans la même pièce. De plus, un assistant  reste habillé avec la patiente durant toute la procédure. Le chirurgien bénéficie alors d’une vision en trois dimensions et de la dextérité du robot permettant des mouvements dans les trois plans de l’espace. (Robot utilisé : Da Vinci SI)

L’utilisation du robot facilitant la procédure, permet de repousser les limites de la coelioscopie notamment en cancérologie pelvienne ou pour des cures de prolapsus difficiles.

Cette chirurgie peut également dans certaines indications être réalisée en  single port  en utilisant un seul trocart permettant d’améliorer le résultat esthétique. 

Hystéroscopie opératoire

L’hystéroscopie opératoire consiste à traiter les lésions de l’intérieur de l’utérus par les voies naturelles, sans ouvrir le ventre ni l’utérus, à l’aide d’un hystéroscope introduit par le vagin puis dans l’utérus par le col et comportant une caméra et une petite anse de résection. Celle-ci permet après avoir distendu l’utérus par du sérum,  de réséquer en formant des copeaux les fibromes, polypes ou la muqueuse de l’utérus à l’aide d’une énergie électrique.

Elle permet également de traiter les cloisons ou synéchies en adaptant alors une petite lame électrique. Cette chirurgie dure de 30 à 45 min est et le plus souvent réalisée en ambulatoire.

Attention depuis le 25 octobre 2016, ce service est désormais situé sur le site Avron [plan d'accès]

Chef de service

Cadre de santé

  • Yamina KERROU

Secrétariat

  • Sonia DOUSSET
  • Martine DUWEZ
  • Nadia SELLAM
  • Océane YILDIRIM

Chirurgiens

Médecins

Cancer du sein

  • Activité phare du service avec plus de 300 cancers du sein opérés par an.
  • Prise en charge personnalisée conforme aux recommandations de la Haute autorité de santé, validée par une réunion de concertation pluridisciplinaire organisée au sein de notre établissement chaque semaine.
  • Prise en charge globale du dépistage (mammographie, échographie), au diagnostic (biopsies) au traitement (chirurgie, chimiothérapie).
  • Activité de chirurgie reconstructrice immédiate ou secondaire
  • Prise en charge chirurgicale

RDV de chirurgie du sein (délai inférieur à 7 jours) : 01 44 74 28 90 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RDV imagerie ou biopsie : secrétariat imagerie : 01 44 74 10 37
Echographie, mammographie
Biopsie sous échographie , macrobiopsie sous mammographie (stéréotaxique) , IRM
IRM : 01 55 78 96 45
RDV Oncologie : 01 44 74 10 20

Document à consulter ou télécharger :

Cancer pelvien (utérus, ovaire, col de l’utérus, vulve, etc.)

  • Activité historique du service, du fait notamment de la double spécificité du service en chirurgie gynécologique et viscérale.
  • Prise en charge personnalisée conforme aux recommandations de la Haute autorité de santé et validée par une réunion de concertation pluridisciplinaire organisée au sein de notre établissement chaque semaine.
  • Prise en charge globale du dépistage (hystéroscopie, échographie pelvienne, IRM, scanner), au diagnostic (biopsies) au traitement (chirurgie, chimiothérapie).

RDV chirurgie rapide n° : 01 44 74 2000 ou 01 44 74 28 90 et délais de prise en charge inférieurs à 3 semaines

Document à consulter ou télécharger :

Livrets explicatifs, avec les coordonnées des différents interlocuteurs, et le schéma global de prise en charge que vous pouvez télécharger ainsi que des informations sur les différentes étapes de la prise en charge et les complications éventuels des traitements :

Infos rendez-vous

RDV imagerie : 01 44 74 10 37
IRM, scanner, échographie: 
RDV Oncologie : 01 44 74 10 20

Chirurgie du prolapsus

Activité phare du service

Il s’agit d’une descente d’organe pouvant intéresser les trois étages du plancher pelvien :

  1. l’utérus : on parlera alors d’hystéroptose
  2. la vessie : on parlera alors de cystocele ou de colpocele antérieur
  3. le rectum : correspondant alors à une rectocèle ou colpocèle postérieure.

Le plus souvent plusieurs étages participent au prolapsus.

Le traitement sera alors adapté au type de prolapsus et à son importance en tenant compte naturellement de l’âge de la patiente et de ses antécedents.

Il est le plus souvent nécessaire afin de vous traiter au mieux, de faire un bilan pré-opératoire complet qui pourra comporter :

  • une échographie pelvienne
  • un colpocystogramme ou une colpo-IRM  ( RDV : 01 44 74 10 37)
  • parfois un BUD bilan urodynamique  à la recherche d’une petite incontinence urinaire associée  (RDV : 01 44 74 10 20)

Chirurgie du prolapsus

  • La chirurgie peut nécessiter la mise en place de matériel prothétique et pourra être réalisée par les voies naturelles ou par voie abdominale (promontofixation).
  • Cette promontofixation consistant à remonter les organes pelviens en fixant le col de l’utérus et la partie supérieure du vagin sur le sacrum à l’aide d’une prothèse, sera le plus souvent réalisée par coelioscopie ou par chirurgie robotique éventuellement monotrocart, c'est à dire en ne pratiquant qu'une seule petite incision au dessus de l'ombilic.

Dans certaines situations (récidive, antécédants chirurgicaux lourds) une laparotomie (cicatrice comme pour une césarienne) peut s’avérer néanmoins nécessaire.  

La durée d’hopitalisation varie de 2 à 5 jours, une surveillance des mictions est organisée en post opératoire la  convalescence nécessite un arrêt de 3 à 4 semaines.

Document à consulter ou télécharger :

Chirurgie de l’incontinence urinaire d’effort

L’incontinence urinaire d’effort est une pathologie fréquente, parfois invalidante pouvant bénéficier d’un traitement chirurgical standardisé après échec de la rééducation périnéale, qui constitue la première étape de la prise en charge en cas d’incontinence urinaire d’effort modérée.

Après examen et interrogatoire adapté mené lors de la consultation chirurgicale, un bilan uro-dynamique vous pourra vous être demandé afin d’explorer au mieux cette incontinence et de vous proposer le traitement chirurgical le plus adapté.

Bilan uro-dynamique (RDV : 01 44 74 10 20)

Cet examen consiste à mesurer les différentes pressions et le débit de la miction à l’aide de petites sondes introduites dans la vessie. Un examen bactériologique des urines (ECBU) vous sera prescrit avant l’examen.

La chirurgie de première intention (en cas d’hypermobilité vésico-urétrale) consiste à mettre en place une bandelette sous l’urètre (conduit drainant les urines de la vessie vers la vulve) ce qui permettra de recréer un plancher physiologique à l’urètre et suppléer les ligaments de soutien défectueux. La mise en place de cette bandelette sous-urétrale se fait par voie vaginale, il en existe deux types selon le trajet choisi pour la bandelette, la voie pré-pubienne (interventions type TVT,) ou trans-obturatrice (TOT).

La chirurgie dure 30 à 45 minutes et nécessite une hospitalisation de 24h le plus souvent, elle peut parfois être faite en ambulatoire.

Les complications sont rares : une plaie vésicale peut être dépistée en per opératoire, elle est généralement sans conséquence, des dysuries (difficulté à uriner) peuvent survenir en post opératoire et conduisent exceptionnellement en l’absence d’amélioration spontanée à devoir sectionner la bandelette.

Document à consulter ou télécharger :

Chirurgie de l’infertilité

  • Prise en charge en collaboration avec le Centre de Fertilité (service de procréation médicalement assisté PMA).
  • Prise en charge en fécondation in vitro, si nécessaire, possible au sein de notre établissement
  • Service de radiologie permettant le bilan (hysterosalpingographie, échographie pelvienne),
  • Consultation d’hystéroscopie diagnostique à la recherche de malformation utérine ou de polype

Chirurgie

  • Hystéroscopie opératoire (cure de malformation, résection de fibrome, de polype)
  • Coelioscopie : épreuve au bleu, plastie tubaire (néosalpingotomie), déligature tubaire, kystectomie ovarienne, adhésiolyse (libération d’adhérence), endométriose. 

Bureau des RDV : 01 44 74 10 28
Secrétariat imagerie : 01 44 74 10 37
Secrétariat service de PMA : 01 44 74 10 29 / 01 44 74 10 43

Endométriose

L'endométriose est une pathologie bénigne mais responsable de douleur parfois invalidante et pourvoyeuse d’infertilité.

  • Chirurgie nécessaire dans le cadre de la prise en charge d’une infertilité, en cas de kystes ovariens endométriosiques volumineux associés ou de maladie étendue responsable de douleur invalidante.
  • Prise en charge globale dans le cadre d’une infertilité.
  • Prise en charge globale en cas d’atteinte digestive avec nécessité de ressection intestinale par un chirurgien à la fois gynécologue et viscéraliste.
  • Bilan nécessaire le plus souvent : échographie pelvienne  et IRM, parfois une échographie endo-anale est nécessaire.

Secrétariat imagerie : 0144741037
RDV : échographie endoanale : 0144741020

Fibromes utérins ou myomes utérins

Pathologie bénigne responsable de saignements pouvant être à l’origine d’anémie sévère, et de douleurs parfois invalidante.

Chirurgie par voie hystéroscopique, coelioscopique ou laparotomique

  • Résection hystéroscopique de myomes : fibromes faisant sailli dans la cavité ; Intervention courte sous AG le plus souvent réalisé en ambulatoire, parfois plusieurs temps nécessaire
  • Myomectomie par coelioscopie ou laparotomie (incision le plus souvent comme pour une césarienne, parfois verticalement) : consiste à retirer les fibromes en conservant l’utérus notamment en cas de désir de grossesse. Par coelioscopie ou laparotomie, hospitalisation de 2 à 4 jours.
  • Hystérectomie : parfois en cas d’utérus trop volumineux ou présentant de très nombreux myomes une myomectomie ne peut être envisagée on réalisera alors une hystérectomie consistant à retirer l’utérus. Cette intervention sera également privilégiée chez les patientes en pré menopause sans désir de grossesse pour lesquelles une résection hystéroscopique n’est pas adaptée.

Documents à consulter ou télécharger :

Bilan nécessaire :

Echographie pelvienne parfois IRM
Secrétariat imagerie : 0144741037

Parfois : hystéroscopie diagnostique en consultation ( 01 44 74 10 28) 

Kystes ovariens

  • Très fréquents, le plus souvent bénin mais pouvant parfois correspondrent à des formes débutantes de cancer de l’ovaire.
  • Si persistant et volumineux, indication de chirurgie : risque de torsion (responsable d’une douleur importante avec un risque de nécrose de l’ovaire), et nécessité d'un diagnostic histologique pour éliminer une lésion cancéreuse.
  • Chirurgie : on réalisera une kystectomie qui consiste à retirer le kyste en conservant l’ovaire, ou une annexectomie (retirer l’ovaire et la trompe) qui sera préférée si l’aspect du kyste est un peu inquiétant ou si la patiente est ménopausée.
  • Le plus souvent par coelioscopie, sauf si trop volumineux ou si il existe un risque important de cancer de l’ovaire. Dans ce cas là, on préférera ouvrir le ventre pour diminuer le risque de rompre le kyste en le manipulant.
  • Si le kyste est très suspect on réalisera un examen extemporané (analyse du kyste pendant l’intervention) afin d’adapter la chirurgie aux résultats

Bilan nécessaire :

Echographie pelvienne, parfois IRM plus rarement scanner
Parfois prise de sang (possible lors d'une consultation, sans rendez-vous)
Secrétariat imagerie : 01 44 74 10 37 

Consultations spécifiques  :

  • Urgence cancer gynécologique ou masse pelvienne
  • Urgence sein (rendez-vous rapide)
  • Chirurgie gynécologique et sénologique
  • Chirurgie générale et viscérale
  • Gynécologie médicale
  • Chirurgie reconstructrice (plastique)

sein

 

 

 

Sein : une prise en charge dans la journée

Tous les lundis, une prise en charge diagnostique thérapeutique immédiate et personnalisée.

L'unité de pathologie mammaire du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon a mis en place un nouveau circuit rapide pour faciliter la prise en charge des patientes ayant une forte suspicion clinique ou mammo-échographique du cancer du sein.

Les patientes bénéficient, dans la journée, d'un rendez-vous avec un chirurgien, d'examens radiologiques complémentaires et de biopsies si jugé nécessaires par les radiologues de senologie.

Selon les cas, les patientes bénéficient d'un diagnostique cytologique et sont revues, éventuellement, par le chirurgien dans l'après-midi pour l'annonce du résultat et l'organisation de leur prise en charge.

Elles auront, dans tous les cas, un deuxième rendez-vous dans les 7 jours pour l'annonce des résultats histologiques complets.

Enfin, les patientes ayant déjà un diagnostic de cancer du sein sont vues par un chirurgien dans les 7 jours et, si nécessaire, la chirurgie est programmée dans les 3 semaines qui suivent.

ACCUEIL URGENCES SEIN : 01 44 74 28 90

Prise de rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 17h.

 

Ainsi que :

Hystéroscopie diagnostique

Attention : le rendez-vous pour cet examen doit être pris directement auprès du secrétariat : 

Téléphone : 01 44 74 10 28 (du lundi au vendredi de 9h à 17h30)

  • Examen réalisé en consultation sans anesthésie permettant d’explorer la cavité de l’utérus en introduisant sous contrôle de la vue une petite caméra à l’intérieur de l’utérus.
  • Indiquée en cas de saignements entre les règles ou après la ménopause ou dans le cadre du bilan d’une infertilité ou de fausse couche à répétition. 
  • Permet également d’effectuer des biopsies orientées en cas d’élément suspect. 
  • A réaliser en première partie de cycle chez les patientes non ménopausées (dans les 15 premiers jours après le début des règles). Un dosage de l’hormone de grossesse vous sera également demandé avant l’examen.
  • Si l'examen est demandé afin d'explorer des saignements après la ménopause, un rendez-vous rapide (à moins de 10 jours) vous sera donné.

Colposcopie

Une colposcopie consiste à réaliser un examen au microscope du col de l’utérus. Elle est indiqué en cas d’anomalies sur le frottis cervico-vaginal de dépistage. Des biopsies orientées pourront être réalisées.

Attention : le rendez-vous pour cet examen doit être pris directement auprès du secrétariat : 

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone01 44 74 28 31 (du lundi au vendredi de 9h à 17h30)

(Possibilité de laisser un message sur boîte vocale).

N'oubliez pas de préciser vos coordonnées. Une réponse vous sera donnée par téléphone dans les 48h.

L'examen sera réalisé après un traitement oestrogénique en l'absence de contre-indication. Si vous petes réglée, la date de vos dernières règles vous sera demandée pour programmer votre examen.

Se munir de la lettre de votre médecin et des résultats de vos examens pour la consultation.

Consultation d’accompagnement infirmier en cancérologie

Cette consultation est dédiée aux patientes devant bénéficier d’une intervention chirurgicale dans notre établissement  dans le cadre de la prise en charge d’un cancer. Elle constitue un complément de la consultation d’annonce faite par votre chirurgien durant laquelle beaucoup d’information vous ont été transmis.

Elle a pour but de répondre aux différentes interrogations qui pourraient persister et vous réexpliquer les différentes étapes de la prise en charge chirurgicale,  les modalités pratiques (durant l’hospitalisation),  et vous informer sur les différents soins de support à votre disposition. Elle est organisée par la cadre de santé du service,  Annick BOSC.

Consultation conseil onco-génétique

Il existe certaines formes familiales de cancer interessants notamment le sein, l’ovaire et l’endomètre en rapport avec la présence d’ une mutation génétique. Une consultation de conseil en oncogénétique est proposé lorsque ces cancers surviennent chez des patientes jeunes ou si plusieurs membres d’une même famille sont touchés. Lors de cette consultation un arbre généalogique précis sera établi et en fonction de votre risque une recherche de mutation génétique pourra vous être proposée. 

Consultation : Dr Christine DEHGHANI

Consultation conseil onco-fertilité

Les cancers gynécologiques et du sein peuvent survenir chez des patientes jeunes n’ayant pas assouvi leur désir de maternité. La prise en charge de ces cancers a beaucoup évoluée ces dernières années améliorant le pronostic, malheureusement certains traitements pourront altérer la fertilité de ces patientes. De plus la durée du traitement conduisant nécessairement à retarder le projet de grossesse pourra compromettre celui-ci si la patiente approche les 40 ans au moment du diagnostic. Différentes méthodes existent afin d’essayer de préserver la fertilité de ces patientes (préservation d’ovaire, d’ovocytes ou FIV d’urgence). Une consultation avancée d’oncofertilité vous est proposée afin d’aborder cette problématique.

Consultation : Dr Christine DEHGHANI

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII